28 septembre 2019 – Fuudge + Renard Blanc

Fuudge + Renard Blanc

le 16 juin 2017 – à 21h

Pré-vente 20$
Achat par téléphone : 579-440-8600

FUUDGE
Dignes descendants d’un grunge déclaméau goût du jour, et arrosé
de psych et stoner en mode québécois, FUUDGE débarque sur la scène indé comme la surprise que l’on n’attendait plus. À notre grand bonheur. Donnant enfin suite à son EP1 –sacré Meilleur EP rock au GAMIQ 2016 –paru l’été dernier et applaudit par critiques et amateurs de corrosif, le groupe présente aujourd’hui MAN! –EP2.
Pour la cause, le combo unit sa force de frappe à celle tout aussi lourde du label Lazy At Work,maison de Galaxie, Les Dales Hawerchuck et Navet Confit. Six titres qui explosent leur rock–aussi imprévisible qu’incandescent–rappelant au passage
Queens of the Stone Age, Galaxie et, bien sûr, Nirvana. Sous la tutelle de David Bujold,leaderet cœur créateur devant l’éternel,l’ensemble s’évertue dans un duel où le fuzz des guitares
bataillent avec les batteries débraillées qui bondissent, soulevant au passage des bourrasques
psychédéliques.Décalé, lourd et surplombant son époque, les consonances de FUUDGE happent et vibrent sur une fréquence
criblée de singuliarité .Habités de toutes leurs fibres par la trame qui les porte à bout de bras, le quatuor se déploiesurscèneavec la verve frétillante d’un adolescent et le charisme et la maîtrise desvétérans.Auxcôtés de Bujold, s’évertuent Pierre Alexandre à la basse, Olivier Laroche à la batterie et Vincent LaBoissonnière aux claviers. Poids lourds à l’horizon. FUUDGE c’est une sorte de road –
movie, plombé d’un soleil grisant et arpentant l’asphalte qui
brûle–face à un horizon flouée par safougue caniculaire.
Tout pour le grunge

Renard Blanc
Renard Blanc,
c’est l’animal totem de trois gars qui se sont rencontrés lors de
jams sessions nocturnes en campagne menant à des trous noir
s sonores.À une ère où tout est »post-quelque-chose », Renard Blanc se tient loin de tout ça pour assumer pleinement leurs expérimentations.La spirale musicale qui en ressort faire perdre les repères des trippeux, assourdis les néophytes et condamne les co
nventions. Après deux EP dont un secret et un album complet, Renard Blanc s’apprête à sortir un deuxième effort plus deep
dans l’intersidéral.«Nuit» se veut sombre, éclaté et trompeur.
Ne vous fiez pas aux apparences, le mal est plus beau qu’on ne le p
ense.